Bienvenue sur le site du projet Daskor ! Nous sommes une association de bénévoles, et nous cherchons à faire connaître et reconnaître la littérature bretonne par le plus grand nombre.

Nous recherchons des textes libres de droits, et nous les transcrivons un à un dans l’orthographe actuelle. Tant et si bien que nous en sommes déjà à 2239 textes de la littérature bretonne à ce jour !

Nous vous offrons ces textes par auteurs, par genres, par thèmes… Ils sont tous disponibles au format numérique, gratuitement, et certains d’entre eux sont même publiés au format poche.

Nous vous offrons également divers supports sur la littérature bretonne (une petite histoire, une biographie des auteurs…) et sur la langue bretonne (textes bilingues, tutoriel de breton…).

  • Campagne (la)

    Tout ce qui respire 
    Ici-bas soupire, 
    Les hommes, les fleurs ; 
    Villes et vallées 
    Paraissent peuplées 
    Des mêmes douleurs. 

    La plainte commence 
    Avec l’aube immense 
    Pour durer la nuit ; 
    Ce n’est que tristesse ; 
    L’arbuste s’affaisse 
    Et le cœur languit. 

    Sous des cieux moroses 
    Que faut-il aux roses ? 
    Un rayon de jour. 
    Sous des cieux sans flamme 
    Que faut-il aux âmes ? 
    Un rayon d’amour. 

  • Noces (les)

        I

    An den yaouank a c’hall bevañ e damm huñvre,
    Hennezh a zo seder, a zo evurus-tre... o !

    Rak an huñvre kaerañ d’an den war an douar,
    Eo skoulmañ e galon ouzh ur galon all par ;

    Betek bezañ kavet ha degouezhet er pal,
    An den yaouank a glask, a hirvoud, en em chal...

    Meur a wech, a-dra-sur, en em gavas gantañ
    Chom da selaou, er c’hoad, ur vouezhig ar goantañ ;

    Mouezh…

  • Humbles (les)

      E bourc’h Pleren, ez eus un dall
    Pehini n’en deus ket e bar ;
    Ne vefe ket kavet un all
    ’Vel Job ar pevar* c’horn eus an douar.    [W puar]

      Job a oar kement tra zo bet
    A-c’houde kant vloaz er barrez ;
    Piv zo marv ha piv zo ganet
    Job hel lâro deoc’h en e aes.

      Mar fazi an Aotroù Person
    En ul lâret e oferenn :
    – Ne y-a ket an traoù a feson,
    A soñjo Job an dall a-benn.

      Kenkoulz ’vel an Aotroù Kure,

Me ’meus anavezet ur profed
Hag a zo bet div wech ganet ;
Kerkent hag eil ganet, hepdale,
E-touez an dud e teu da vale ;
Met ne ouezer ez eo profed
Nemet pa vez e vouezh klevet
Pe, war e benn, gwelet ur gurunenn.
Piv eo hennezh, me her goulenn ?

Ar c'hilhog.

Feiz ha Breizh