Noël

Rumm
Barzhoniezh
Yezh
Galleg
Orin
Karaez, Imprimerie du peuple, 1909
Treuzskrivañ
Sébastien Marineau
En hevelep levr :

Jésus naît dans la crèche ; au clocher minuit tinte ;
On entend dans les airs des chants mystérieux ;
La bûche du foyer n’est pas encore éteinte,
Mais les petits enfants ont déjà clos leurs yeux.

Ils se sont endormis, sans pousser une plainte,
Bien plus sages ce soir, confiants et joyeux ;
Sur leurs traits leur bonheur a laissé son empreinte ;
Ils rêvent aux cadeaux qui vont tomber des cieux.

Mais hélas ! tous n’ont pas cette belle chimère ;
Il est tant de pauvrets dont la vie est amère !
La bûche de Noël manque à tant de foyers !

O doux petit Jésus, reste toujours le même ;
Redis plus que jamais « c’est le pauvre que j’aime ! »
Et remplis les sabots tout comme les souliers.