III

Genre
Divers
Langue
Français
Source
Paris, Eugène Renduel, 1834
Transcription
Sébastien Marineau
Dans le même ouvrage :

Et je fus transporté en esprit dans les temps anciens, et la terre était belle, et riche, et féconde ; et ses habitants vivaient heureux parce qu’ils vivaient en frères.

Et je vis le Serpent qui se glissait au milieu d’eux : il fixa sur plusieurs son regard puissant, et leur âme se troubla, et ils s’approchèrent, et le Serpent leur parla à l’oreille.

Et après avoir écouté la parole du Serpent, ils se levèrent et dirent : Nous sommes rois.

Et le soleil pâlit, et la terre prit une teinte funèbre, comme celle du linceul qui enveloppe les morts.

Et l’on entendit un sourd murmure, une longue plainte, et chacun trembla dans son cœur.

En vérité, je vous le dis, ce fut comme au jour où l’abîme rompit ses digues, et où déborda le déluge des grandes eaux.

La Peur s’en alla de cabane en cabane, car il n’y avait point encore de palais, et elle dit à chacun des choses secrètes qui le firent frissonner.

Et ceux qui avaient dit : Nous sommes rois, prirent an glaive, et suivirent la Peur de cabane en cabane.

Et il se passa là des mystères étranges ; et il y eut des chaînes, des pleurs et du sang.

Les hommes effrayés s’écrièrent : Le meurtre a reparu dans le monde. Et ce fut tout, parce que la Peur avait transi leur âme et ôté le mouvement à leurs bras.

Et ils se laissèrent charger de fers, eux et leurs femmes et leurs enfants. Et ceux qui avaient dit : Nous sommes rois, creusèrent comme une grande caverne, et ils y enfermèrent toute la race humaine, ainsi qu’on enferme des animaux dans une étable.

Et la tempête chassait les nuages, et le tonnerre grondait, et j’entendis une voix qui disait : Le Serpent a vaincu une seconde fois, mais pas pour toujours.

Après cela, je n’entendis plus que des voix confuses, des rires, des sanglots, des blasphèmes.

Et je compris qu’il devait y avoir un règne de Satan avant le règne de Dieu. Et je pleurai, et j’espérai.

Et la vision que je vis était vraie, car le règne de Satan s’est accompli, et le règne de Dieu s’accomplira aussi ; et ceux qui ont dit : Nous sommes rois, seront à leur tour renfermés dans la caverne avec le Serpent, et la race humaine en sortira ; et ce sera pour elle comme une autre naissance, comme le passage de la mort à la vie. Ainsi soit-il.