Et hait tous ceux dont digne est la mémoire

Rumm
Barzhoniezh
Yezh
Krennc’halleg
Orin
Naoned, Étienne Larcher, 1493
Treuzskrivañ
Sébastien Marineau
En hevelep levr :

Benoîts* sont ceux qui auront patience    [bénits] 
Ès temps divers : car ce n’est pas science
Soy tourmenter de l’esprit, ce me semble,
Si les corps ont cause d’impatience.
Il faut tenir vers Dieu la conscience
Qui peut sauver biens, corps et âme ensemble,
Prends que un* seigneur pire que sarrazin    [suppose qu’un] 
Te grève* fort, peuple, soir et matin,    [t’opprime] 
Endure-le, car c’est chose notoire
Que déraison le conduit et maistrie*    [maîtrise] 
Par folles gens qu’il croit comme l’on crie,
Et hait tous ceux dont digne est la mémoire.

Trop mieux lui fût* user de sapience    [aurait été] 
Que soi tenir en telle inscipience*,    [ignorance] 
Faisant les cas de quoi tyran ressemble,
Mais la haute divine prescience
Connaît son fait et voit son inscience*    [ignorance] 
Et les péchés qu’en sa pauvre âme assemble,
Dont il aura Enfer pour son butin.
Or soit son corps tout couvert de satin*    [même si son corps est couvert] 
Ou de velours en couleur rouge ou noire,
Que lui vaudra enfin sa tromperie
Puisqu’il n’ensuit l’honneur de seigneurie
Et hait tous ceux dont digne est la mémoire.

O Dieu, voi[e]s du commun* l’indigence,    [du peuple] 
Pourvoies-y o* toute diligence.    [avec] 
Las par faim, froid, pauvre et misère tremble.
S’il a péché ou commis négligence
Encontre vous, il demande indulgence,
N’est-ce pitié des biens que l’on lui emble* ?    [vole] 
Il n’a plus blé pour porter au moulin,
On lui ôte draps de laine et de lin,
L’eau sans plus lui demeure pour boire.
Qui tels maux fait punissez*, je vous prie,   [Punissez celui qui…] 
Car il n’aime fors* guerre et roberie   [car il n’aime que guerre et pillage] 
Et hait tous ceux dont digne est la mémoire.

    Georges

Prince qui hait avoir puissant voisin
Et ennuis* voit que parent ou cousin     [embarras] 
Règne emprès lui en honneur et en gloire,
Que fait-il tel fois montrer de sa vie
Qu’il est rempli d’orgueil, ire* et envie,    [colère] 
Et hait tous ceux dont digne est la mémoire.