Argument

Genre
Théâtre
Langue
Français
Source
Brest, Moulerezh ru ar C’hastell, 1911
Transcription
Sébastien Marineau
Dans le même ouvrage :

Offerus, païen doué d’une force colossale, a pris la résolution de servir le plus grand roi qu’il y ait au monde. Pendant qu’il sert le roi de Chanaan, celui-ci est vaincu par Mazarez, puissant monarque d’Asie. Offerus découvre bientôt que ce dernier, qui est chrétien, redoute les mauvais anges. Offerus, en conséquence, passe au service du démon. A son tour, le démon ayant tremblé, devant la grande croix que Mazarez avait érigée après sa victoire, Offerus le met en fuite et interroge un vieil ermite centenaire. – La Croix ! – répond celui-ci, mais c’est le signe triomphal de Jésus-Christ, le Dieu de notre amour, le plus grand roi de tous les mondes et de tous les siècles. Pour plaire à Jésus-Christ, Offerus s’installe au bord du torrent voisin, profond et dangereux, et transporte, sur son dos, tous ceux qui veulent le traverser. Or, un jour, l’enfant Jésus lui-même se présente. Offerus le porte et se sent écrasé sous le poids de l’infini. L’enfant le baptise et lui donne le nom de Christophe, c’est-à-dire celui qui a porté le Christ. Peu après, l’empire de Mazarez étant devenu province romaine, l’empereur Dèce ordonne la septième persécution contre les Chrétiens et Offerus reçoit la couronne du martyre au pied de la grande croix de la victoire. L’enfant Jésus reparaît et l’embrasse à son dernier soupir. 

Celui qui cherche son Dieu le trouve !