la Croix de fleurs

Rumm
Barzhoniezh
Yezh
Galleg
Orin
Paris, Didier et Cie Libraires, 1882
Treuzskrivañ
Sébastien Marineau
En hevelep levr :

C’est la fleur de l’amour entée sur les épines de la douleur. 
               Un poète Breton

Au bord du ruisseau bleu qui coule entre les saules,
Nola, dont les cheveux tombent sur les épaules,
La gentille Nola, bergère de six ans,
Est à genoux, là-bas, dans les roseaux luisants.
Auprès d’elle s’étale une gerbe fleurie,
Moisson que l’été donne à la verte prairie.

De ses petites mains, sur une croix de joncs,
Elle attache avec art des brindilles d’ajoncs,
Et naïve, suspend à leurs longues épines,
Symboles respectés des souffrances divines,
La fleur chère aux Bretons, la fleur qui vit toujours,
La fleur d’or du landier, symbole des amours.