Bienvenue sur le site du projet Daskor ! Nous sommes une association de bénévoles, et nous cherchons à faire connaître et reconnaître la littérature bretonne par le plus grand nombre.

Nous recherchons des textes libres de droits, et nous les transcrivons un à un dans l’orthographe actuelle. Tant et si bien que nous en sommes déjà à 2239 textes de la littérature bretonne à ce jour !

Nous vous offrons ces textes par auteurs, par genres, par thèmes… Ils sont tous disponibles au format numérique, gratuitement, et certains d’entre eux sont même publiés au format poche.

Nous vous offrons également divers supports sur la littérature bretonne (une petite histoire, une biographie des auteurs…) et sur la langue bretonne (textes bilingues, tutoriel de breton…).

  • Saisons (les)

    Ô cruel désespoir, cruel et long martyre !
    Le mois de mai revient, tout sourit au dehors
    Et n’avoir désormais à rendre sur ma lyre
                     Que de tristes accords !

    Sentir qu’un jeune sang circule dans mes veines,
    Que mon cœur n’est pas mort puisqu’il veut s’épancher
    Et nourrir un amour plein d’illusions vaines,
                     Sans pouvoir l’arracher !

    Comprendre le bonheur et d’un regard avide
    Contempler les heureux qui passent près de moi…

  • Amour (l’)

        I

    Plus fière qu’une châtelaine,
    Jeanne Lezveur, de Kerprigent,
    Ne daignerait filer la laine,
    Si le fuseau n’était d’argent.

    « Jeanne la blonde, on vous appelle
    La fleur des filles en Trégor ;
    Mais fussiez-Yous encor plus belle,
    Et fussiez-vous plus blonde encor,

    « Si vous m’en croyez, faites trêve
    À vos clins d’œil, si fins, si doux ;
    Celui dont vous rêvez en rêve
    Ne sera jamais votre époux.

  • Humbles (les)

    Ma eontr kozh, Perig al lakez, a zo kaset gant e dud da zeskiñ e vicher a gere e ti tonton Lan, kere ar Gozker

    Arabat eo d’an dud yaouank, petra bennak ma’z eo skañv ha distagellet mat o zeod en o beg, en em lezel da gouezhañ e pec’hed ar merc’hed kozh, ar randonenned-se a ve klevet dalc’hmat o kontañ doareoù an nesañ, hag a ve gwelet bec’h war o gorre, kement a reont flip, flap, flep ! o klask kaout droug a-walc’h da lavaret diwar-benn ar re all ! Mard eo fall d’un den drouk-komz eus e nesañ, gwashoc’h c’hoazh eo dezhañ…

D’an hañv, d’ar goañv
Peseurt mantell ’ve an tommañ ?

Mantell ar siminal

Feiz ha Breizh