Bienvenue sur le site du projet Daskor ! Nous sommes une association de bénévoles, et nous cherchons à faire connaître et reconnaître la littérature bretonne par le plus grand nombre.

Nous recherchons des textes libres de droits, et nous les transcrivons un à un dans l’orthographe actuelle. Tant et si bien que nous en sommes déjà à 2117 textes de la littérature bretonne à ce jour !

Nous vous offrons ces textes par auteurs, par genres, par thèmes… Ils sont tous disponibles au format numérique, gratuitement, et certains d’entre eux sont même publiés au format poche.

Nous vous offrons également divers supports sur la littérature bretonne (une petite histoire, une biographie des auteurs…) et sur la langue bretonne (textes bilingues, tutoriel de breton…).

Me ’meus anavezet ur profed
Hag a zo bet div wech ganet ;
Kerkent hag eil ganet, hepdale,
E-touez an dud e teu da vale ;
Met ne ouezer ez eo profed
Nemet pa vez e vouezh klevet
Pe, war e benn, gwelet ur gurunenn.
Piv eo hennezh, me her goulenn ?

Ar c'hilhog.

Feiz ha Breizh
  • Breton (le)

        priz kentañ e Kenskrivadeg Gwengamp 1900,
        da’m skolaerien

    O brezhoneg va yezh, o yezh meurbet-karet,
    Aet ken don em c’halon, ha ken start em spered,
    E pelec’h e kavin komzoù a-walc’h c’hwek
        Evit ho meuliñ, brezhoneg !

    Ur yezh a zo labour tenn ha padus ur ouenn,
    Holl o deus kalz poaniet d’he ober da viken ;
    Bez ez eo a ur bobl ur gwir grouidigezh
        Graet ouzh he heñvelidigezh.

    Bez ez eo al levr bev e p’hini ’…

  • Émigration (l’)

    An eorioù zo savet, setu ar flik-ha-flok ;
    Kreñvaat ’ra an avel, mont a reomp kaer a-raok ;
    Stennañ ’reer ar gouelioù, an douar a bella :
    Va c’halon, siwazh din ! ne ra ’met huanadañ.

    Kenavo neb am c’har em parrez* tro-war-dro ;    [sic] 
    Kenavo, dousig paour, Linaig, kenavo,
    Ar c’himiad-mañ ’ran dit, kent evit da guitaat,
    Marteze, siwazh din, da viken, evit mat.

    ’Vel un evnig lammet gant ur sparfell, er c’hoad,
    Deus a gichen he far pa oant d’en em barat…

  • Amour (l’)

    Lorsqu’au lever du jour, en ouvrant la fenêtre,
    L’oiseau semble pour toi chanter dans les jardins,
    Quand les parfums des fleurs répandent dans ton être
    Des frissons de plaisir et des charmes divins,
    O ! dis-moi, rêves-tu, jeune fille au front d’ange,
                     Un amour pur et sans mélange ?

    Lorsque les yeux baissés, en joignant tes mains blanches,
    Au pied du crucifix tu te mets à genoux,
    Auprès du Dieu martyr lorsqu’alors tu t’épanches,
    En t’adressant au ciel avec des mots si…