Degemer mat war lec’hienn ar raktres Daskor ! Savet eo bet gant izili a-youl-vat ur gevredigezh. Ar pal a zo ganeomp : lakaat an darn vrasañ da anavout ha da vout lorc’h enno gant al lennegezh vrezhonek.

Nous recherchons des textes libres de droits, et nous les transcrivons un à un dans l’orthographe actuelle. Tant et si bien que nous en sommes déjà à 2239 textes de la littérature bretonne à ce jour !

Kinnig a reomp deoc’h ar skridoù-se diouzh an aozer, diouzh ar rumm, diouzh an dodenn… Gallout a rit kaout an holl er stumm niverel, digoust, hag embannet hon eus un darn anezho e levrioù godell zoken.

Kinnig a reomp deoc’h ivez skorioù a bep seurt a-zivout al lennegezh vrezhonek (un istorig, buhez an aozerien…) hag a-zivout ar brezhoneg (skridoù divyezhek, tutorial brezhoneg…).

  • Love

         À M. Luigi Bordèze 

    Parmi ces grands vieillards, poétique phalange, 
    Créateurs glorieux qui restent quand tout change, 
    Volcans qui débordaient en laves de concerts, 
    Il en est dont la tête est géante et s’élève 
    De toute la hauteur d’une tour sur la grève, 
    De toute la hauteur d’un mont sur les déserts. 

    Tels le vieux Portugais qui briguait, loin du trône, 
    Le pain du mendiant sous les murs de Lisbonne ; 
    L’homérique Milton, Dante au vol souverain…

  • Seasons (the)

        da varzh an Aviel
            Y.-G. an Herry

    Ar mintin-mañ, ’vel ma savis,
    Un heol ken laouen a welis !
    — Ha me tiskenn da’m liorzhig,
    Skañv ha seder ma c’halonig.

    O ! Doue, koantañ da vleunioù
    ’N touez ar geot glas hag an delioù,
    Re a bep liv, ha ruz ha gwenn,
    Re c’hlas, hag ivez re velen !

    Ma seblante da’m daoulagad
    Evit lavaret din « Demat ! »
    E savent ken koantik o fenn
    Hag e c’hoarzhent pa dremenen…

  • Processions (the)

    Le soleil resplendit sur la moisson dorée ;
    L’air est pur, et là-bas la cloche vénérée
    Aux quatre vents du ciel murmure : Assomption !
    Allons ensemble, allons voir la procession.

    Je ne serai plus là pour les fêtes prochaines,
    C’est la dernière fois ; allons, sous les grands chênes,
    Voir les petits enfants, le front couvert de fleurs,
    Porter des étendards de toutes les couleurs ;
    Et les vierges d’Arvor, troupeau chaste et fidèle,
    Suivre, les yeux baissés, la Vierge, leur modèle ;…

Ruz pa ya,
Glas pa deu
Mat e gig,
Gwelloc’h e groc’hen
Mat e benn,
Gwelloc’h e empenn.

Al lin.

Feiz ha Breizh