daskor - facebook  daskor - css

Daskor

À la grand’messe

Genre
Poésie
Langue
Français
Source
Paris, Calmann-Lévy, 1901
Transcription
Sébastien Marineau
Dans le même ouvrage :

À la grand’messe quand je vais,
Je prierais bien, si je pouvais ;
    Mais, par derrière,
Contre ma chaise, à deux genoux,
Est une fille aux grands yeux doux
Qui me trouble dans ma prière.

Quand j’égrène le chapelet,
C’est comme si ma main tremblait,
    Tremblait la fièvre ;
Et quand je vais pour dire Ave,
C’est le nom de Lena Calvé
Qui passe en chantant sur ma lèvre !

Dans la Vierge, la Vierge d’or,
C’est Lena que je vois encor ;
    C’est encore elle
Qui, dans les saintes des vitraux,
Rayonne à travers les carreaux
Comme une fleur surnaturelle.

Lena Calvé, de Kerguidu,
On dit que vos yeux ont perdu
    Des milliers d’âmes…
Lena Calvé, vos yeux sont doux,
Et je ne sais prier que vous :
Soyez bénie entre les femmes !