daskor - facebook  daskor - css

Daskor

la Chanson du vent de mer

Genre
Poésie
Langue
Français
Source
Paris, Calmann-Lévy, 1901
Transcription
Sébastien Marineau
Dans le même ouvrage :

O vent de mer, ô roi des vents,
Toi qui fais, quand tu te déchaînes,
Crier l’angoisse des vivants
Dans le vaste sanglot des chênes.

Souffle, souffle, grand souffle amer,
roi des vents, ô vent de mer !

O vent de mer, ô roi des vents,
De nos âmes et de nos portes
Chasse les rêves décevants,
Avec le tas des feuilles mortes.

Souffle, souffle, grand souffle amer,
roi des vents, ô vent de mer !

O vent de mer, ô roi des vents,
Fais-nous planer dans ton domaine,
Sur l’infini des flots mouvants,
Plus haut que l’espérance humaine !

Souffle, souffle, grand souffle amer,
roi des vents, ô vent de mer !

O vent de mer, ô roi des vents,
On dit que c’est Dieu, quant tu passes,
Qui parle aux âmes des fervents,
Dans l’immensité des espaces !

Souffle, souffle, grand souffle amer,
roi des vents, ô vent de mer !

O vent de mer, ô roi des vents,
Prends notre rêve, et, sur ton aile,
Qu’il monte aux éternels Levants
Ou tombe à la nuit éternelle !

Souffle à jamais, grand souffle amer,
roi des vents ô vent de mer !