daskor - facebook  daskor - css

Daskor

la Chanson des chênes

Genre
Poésie
Langue
Français
Source
Paris, Calmann-Lévy, 1901
Transcription
Sébastien Marineau
Dans le même ouvrage :

Chantez aux enfants la chanson des chênes !

Nous avons poussé, les beaux arbres verts,
Libres au soleil, dans les forêts franches.
Une âpre santé fleurit dans nos branches ;
Nous buvons à même aux cieux grands ouverts
     Le sang de nos veines.

Chantez aux enfants la chanson des chênes !

Nous avons saigné par bien des endroits,
Quand les vents jaloux nous livraient bataille ;
Mais ils n’ont pas pu courber notre taille ;
Nos cœurs sont intacts, nos fronts restent droits,
    Nos cimes, hautaines.

Chantez aux enfants la chanson des chênes !

Nous sommes debout ; les vents ont passé.
Le courroux des vents ne dure qu’une heure,
La force du chêne à jamais demeure…
Nous avons grandi, nous avons poussé,
    Sans peurs et sans haines.

Chantez aux enfants la chanson des chênes !

Nous avons souffert, nous avons aimé…
O nature immense au multiple ventre,
Mère dont tout sort, mère en qui tout rentre,
Dans ton vaste sein nous avons semé
    Les robustes graines.

Chantez aux enfants la chanson des chênes !

Nous avons vieilli, les beaux arbres noirs,
Que les blancs hivers ont vêtus de givre ;
Contents de mourir, mais non las de vivre,
De l’auguste paix qui remplit les soirs
    Nos âmes sont pleines.

Chantez aux enfants la chanson des chênes !