daskor - facebook  daskor - css

Daskor

Chanson de bord

Genre
Poésie
Langue
Français
Source
Paris, Calmann-Lévy, 1901
Transcription
Sébastien Marineau
Dans le même ouvrage :

Mon cœur est sur ton amour,
Comme est la barque sur l’onde.
Mon cœur vogue, nuit et jour,
Sur ta grande amour profonde.

S’il a bon vent et ciel clair,
J’en bénirai Notre-Dame.
La mer est fausse : la mer
Est moins fausse que la femme !

Où le mèneront les ilôts
Mon cœur vogue à l’aventure…
Entends-tu les matelots
Fredonner dans la mâture ?

Aux longs cils baissés du soir
Tremble la première étoile ;
Pour pilote, j’ai l’espoir…
Ho ! … Larguez toute la toile !

Mon cœur s’en va, mon cœur fuit ;
Après le flot, le flot passe.
L’aile triste de la nuit
Plane, immense, dans l’espace.

Je ne sais pourquoi j’ai peur !
Un courlis traverse l’ombre :
Amour de femme est trompeur,
Et je sens mon cœur qui sombre !

Demain, quand poindra le jour,
Comme une épave livide,
Flottera sur ton amour
Mon cœur brisé, mon cœur vide !

Et l’on inscrira mon nom
Dans un vieux porche d’église :
«  Perdu corps et biens ! » Mais non !
Qui sait quand un cœur se brise ?