Argument

Rumm
C’hoariva
Yezh
Galleg
Orin
Brest, Moulerezh ru ar C’hastell, 1912
Treuzskrivañ
Sébastien Marineau
En hevelep levr :

Dioclétien et Maximien ont ordonné une persécution contre les Chrétiens. Pancrace et Rusticus, jeunes Chrétiens aspirant au martyre, déchirent le décret affiché devant le tribunal des empereurs. Ils sont jugés, séance tenante, par le préfet de Rome, et condamnés à combattre contre les lions, dans le cirque. Par une faveur souvent accordée aux martyrs, ils viennent, dans les catacombes, prendre un dernier repas avec leurs frères. Quand ils sont partis, le prêtre Dyonisius se préoccupe de leur faire parvenir le saint viatique. Le petit acolyte Tarcisius demande, avec supplications, à être chargé de cette auguste mission. Le prêtre hésite devant le jeune âge de l’enfant, mais finit par céder à ses instances. Tarcisius, se rendant aux prisons, se laisse martyriser plutôt que de livrer aux paiens le corps sacré du Seigneur.

Ce petit drame ne demande pas de mise en scène compliquée. Il suffit de vouloir bien supposer que ses trois parties se passent, successivement, devant le tribunal impérial, dans les catacombes et sur la Voie Appienne*.

* Les personnages sont les mêmes que ceux de Fabiola, le célèbre livre du cardinal Wiseman.