Immortalité

Rumm
Barzhoniezh
Yezh
Galleg
Orin
Paris, Didier et Cie Libraires, 1882
Treuzskrivañ
Sébastien Marineau
En hevelep levr :

AU PREMIER GRENADIER DE FRANCE

          Et moi aussi, je suis un homme de l’Armorique ! 
                              Devise de la Tour d’Auvergne.

Gloire au vaillant qui meurt ! Gloire au soldat qui tombe !
L’oubli ne l’attend pas sur le seuil de la tombe ;
On grave en or son nom pour la postérité.
L’homme peut succomber, mais le héros demeure ;
Il recommence à vivre après sa dernière heure,
La mort est le signal de l’immortalité !

Un peuple tout entier vénère sa mémoire.
Il survit dans son œuvre ; il survit dans sa gloire.
Il ne peut plus mourir ! l’artiste audacieux
Pour les siècles futurs emprisonne son âme
Dans le bronze éternel que façonne la flamme,
Ou dans les purs contours d’un marbre précieux.