Clair de Lune

Rumm
Barzhoniezh
Yezh
Galleg
Orin
Paris, Didier et Cie Libraires, 1882
Treuzskrivañ
Sébastien Marineau
En hevelep levr :

ÉCRIT SUR LA TERRASSE DE KERMADEG

Là-bas, un grand bateau comme un fantôme glisse,
Et la mer a l’aspect d’un beau lac de la Suisse.

Les rayons de la lune, au front des sapins noirs,
Mettent la lueur vague et douce des beaux soirs ;
          Tout est tranquille, tout repose.

Alors sur le balcon que parfume la rose,
J’aime à venir rêver seul et silencieux.

Les constellations scintillent dans les cieux,
L’Océan vient mourir sans bruit sur le rivage ;
Mais au loin, dans le calme immense de l’Arvor,
Parfois le son plaintif et lugubre d’un cor
          Me reporte aux jours d’un autre âge.