Bienvenue sur le site du projet Daskor ! Nous sommes une association de bénévoles, et nous cherchons à faire connaître et reconnaître la littérature bretonne par le plus grand nombre.

Nous recherchons des textes libres de droits, et nous les transcrivons un à un dans l’orthographe actuelle. Tant et si bien que nous en sommes déjà à 2239 textes de la littérature bretonne à ce jour !

Nous vous offrons ces textes par auteurs, par genres, par thèmes… Ils sont tous disponibles au format numérique, gratuitement, et certains d’entre eux sont même publiés au format poche.

Nous vous offrons également divers supports sur la littérature bretonne (une petite histoire, une biographie des auteurs…) et sur la langue bretonne (textes bilingues, tutoriel de breton…).

  • Origines (les)

              Gwell eo gwin gwenn-barr
                        Na mouar !
              Gwell eo gwin gwenn-barr.

    – Tan ! tan ! dir ! o ! dir ! tan ! tan ! dir ha tan !
    Tan ! Tan ! tir ! ha tonn ! tonn ! tir ha tir ha tan !

              Gwell eo gwin nevez
                        O ! na mez* ;    [hydromel] 
              Gwell eo gwin nevez,

    – Tan ! tan ! ...

              Gwell eo gwin a lufr
                        O ! na…

  • Soldats (les)

    Lakaet hon eus e lizherennoù stouet pezh a gaver en dornskrid hepken.

        e kañv eus va mab

    E-kreiz da yaouankiz falc’het gant ar Marv,
        Roet ganit da vuhez ’vit ar Vro,

        Kousk, kousk, paotr Breizh, soudard dispar,
    Gra da ziskuizh en ez kwele douar ;
        Kousk, soudardig Breizh-Izel,
    Luskellet gant mouezh spontus ar brezel !

    Gouelet a vo dourek du-…

  • Soldats (les)

    Le vieux prêtre disait aux mobiles d’Arvor :
    « Après la guerre, enfants, nous verrons-nous encor ?
    « Quand la paix reviendra je serai mort peut-être ;
    « Beaucoup, loin du pays, pour toujours tomberont ;
    « Dieu voudra-t-il permettre à ceux qui survivront
    « De retrouver, vivant encore, leur vieux prêtre ? »

    « Les vierges leur disaient : « N’allez pas aux combats ;
    « Voyez, voyez le ciel rouge de sang, là-bas ;
    « C’est signe de malheur ; restez dans vos familles ;
    « Vous êtes fiancés…

Kaer zo ’teuler ennañ
Tamm ne gresk ;
Kaer zo lammet dioutañ
Tamm ne zigresk.

Ar mor.

Feiz ha Breizh